AccueilAccueil  FAQFAQ  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Aquarium a la maison du mois de décembre 2006

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mattmatt
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1664
Age : 33
Localisation : marseille
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Aquarium a la maison du mois de décembre 2006   Jeu 21 Déc - 20:20

voila quelques parties de l'article concernant les crystal red, je vous souhaite une bonne lecture :


Résumé assez complet de l'article

"Nous parlons bien de la crystal red, qui prit le chemin de l'Europe il y a peu d'années seulement, soulevant depuis l'enthousiasme de nombreux supporters et amateurs dans le monde entier. Une chose est sure : cette forme d'élevage de crevettes abeilles a sensiblement contribué à ce que les crevettes naines, outre leur excellente réputation d'alguivore, soient également reconnues comme créatures étranges aux couleurs magnifiques, conférant à bien des aquariums une touche de couleur originale.
Mais d'où viennent ces crevettes, a quoi ressemble leur milieu naturel et quelles sont les meilleures conditions pour l'élevage de ces crustacés ?"

"Pour tous les critères déterminant la crystal red est identique a la crevette abeille normale et représente par conséquent une variante de couleur de la même espèce.
La crevette abeille ne peut être affectée clairement a aucune espèce scientifiquement définie a ce jour mais est certainement a rapprocher avec caridina trifasciata dont la crevette abeille se distingue uniquement par une coloration vive différente et par les segments inférieurs repliés et de forme légèrement différente (endopodes) de la première paire de pattes natatoires du mâle. "

"La crevette abeille pourrait donc être classifiée comme nouvelle espèce du groupe serrata. Les problèmes relatifs à la classification du fait des différents rapports de longueur entre le doigt mobile et le propodus, partie fixe de la pince de la première paire, et la grande variabilité d'autres caractéristiques rendent problématique une affectation stricte a l'une des espèces décrites jusqu'ici, de telle sorte que reste posée la question de savoir si les crevettes ne devraient pas être considérés comme formes locales ou sous espèces d'une espèce commune, a savoir la caridina cantonensis."




"Les crevettes abeilles étant directement apparentées aux caridina trifasciata ou caridina cantonensis, la reconstitution de meilleures conditions de vie peut s'orienter aux milieux naturels de ces espèces. A Hongkong, on trouve les deux espèces dans deux ruisseaux dont le fond est couvert de sable, de gravillons et de grosses pierres. La profondeur de l'eau est généralement inférieure à 50 cm. "

"Les crevettes vivent dans des bassins ombragés dans lesquels est amassée une certaine quantité de feuilles mortes. La valeur du PH des deux ruisseaux est faible (ph de 5.4 à 6.0 respectivement de 5.5 à 6.2) et l'on y retrouve de fortes concentration en oxygène (8.2 à 8.4 mg/l respectivement 8.6 à 8.8 mg/l ). L'eau est douce, la conductivité lors des mesures étaient de 39 a 58 µs / cm respectivement 49 a 60 µs/cm. Les concentrations en nitrates étaient de 0.4 a 0.7 mg/l respectivement de 0.4 a 0.7 mg/l, la concentration en phosphate respectivement de 0 a 0.1 mg/l.
En aquarium, des valeurs Ph de 5.5 à 8.0 sont tolérées, les températures peuvent subir des variations comparables aux variations saisonnières en biotopes naturels et doivent être comprises entre 15 et 30 °C, la température idéale se situant entre 22 et 26 °C.
Il est déjà arrivé que la température de l'aquarium chute exceptionnellement jusqu'à 7°C sans que les crevettes n'en pâtissent visiblement."



"L'aménagement de l'aquarium peut se faire à partir de sable, de gravillons ou de pierres ; des plantes et des racines offrent une protection aux crustacés venant de muer et forment un substrat pour de nombreuses espèces d'organismes de croissance dont les crevettes sont friandes. Des feuilles de chêne et de hêtre que les crevettes travaillent constamment avec les poils soie de leurs pinces, peuvent être d'une grande utilité.
La cohabitation entre crevettes et poissons suscite des resserves, la plupart des espèces de poissons considérant les crevettes ou leur progéniture comme de la nourriture et étant donc capable de décimer fortement la population de crustacés, voire de la faire entièrement disparaître. L'élevage en bac séparés est recommandé, les crevettes seront alors moins craintives. La nourriture des crevettes est très variée et comprend aussi bien des aliments secs que congelés et des algues. Occasionnellement, des crevettes ou poissons sont râpés et dévorés. Les crevettes n'attaquent cependant pas les poissons sains.
La nourriture ne doit pas être trop abondante non plus pour les crevettes car elles sont sensibles aux eaux trop chargées. Les produits de dégradation azotés peuvent se déposer sur les branchies et gêner ainsi la prise d'oxygène. Etonnamment, des concentrations en nitrites telles que temporairement existantes dans les aquariums récemment aménagés et pouvant être fatales aux invertébrés tels que les poissons ne posent généralement aucun problème aux crevettes (note de matt : reste à vérifier…). Dans le corps des invertébrés le transport d'oxygène se fait grâce à une molécule complètement différente de l'hémoglobine des vertébrés et les nitrites n'ont aucune incidence sur la force de liaison à l'oxygène de cette molécule. Une forte concentration en nitrites de l'eau de l'aquarium sur une période prolongée renvoi toutefois clairement à des problèmes plus sérieux d'équilibre biologique dans le bac, auxquels il faut absolument remédier."



"Les traces de métaux lourds et de métaux lourds non ferreux constituent le plus gros problème des éleveurs de crevettes. Les ions cuivre en particulier, provenant parfois de la tuyauterie en cuivre encore utilisé pour l'alimentation en eau courante ou d'éléments en laiton sur les armatures, la robinetterie ou les pompes, sont responsables de la disparition de populations entières de crevettes.

"De nombreux médicaments contre les parasites unicellulaires et les maladies fongiques des poissons d'aquarium, mais également des préparations pour lutter contre les escargots, contiennent des concentrations en cuivre mortelles pour les invertébrés. Outre le cuivre, d'autres métaux lourds tel que le plomb, le cadmium ou le chrome sont, dans des proportions comparables, extrêmement toxiques pour toutes les espèces de crevettes."

"Provoquer la précipitation du cuivre ionisé toxique en utilisant une eau riche en carbonate ou la gelatinisation à l'aide de traitements de l'eau n'apporterait qu'une sécurité illusoire. Le cuivre sous forme précipitée ou liée peut se concentrer dans ou sur le fond. Des variations de la valeur dues à l'utilisation de moyens pour faire baisser le Ph, ou une nouvelle installation d'enrichissement en CO² ou les acides libérés lors de processus de réduction microbienne peuvent à nouveau dissoudre une partie du cuivre lié et provoquer un empoisonnement de manière inattendue. Les précipitations de cuivre sont absorbées par les crevettes avec la nourriture prise à la surface du sol et peuvent générer des symptômes chroniques d'empoisonnement. "

"Des plantes achetées récemment dans un magasin spécialisé en plantes aquatiques peuvent encore comporter des restes d'insecticides également susceptibles de provoquer l'empoisonnement des crevettes. Avant de pouvoir être intégrées à l'aquarium, les nouvelles plantes doivent par conséquent être rincées plusieurs jours durant à l'extérieur.
Occasionnellement sont rapportés des cas d'empoisonnement par des pousses coupées d'anubia var nana. La toxine mise en cause ici est l'acide oxalique émergeant. Pour les espèces Néocaridina les essais en laboratoires n'ont toutefois pas permis de mettre en évidence des cas d'empoisonnement par cette plante. "

Les couleurs lumineuses de la crystal red et sa reproductibilité en eau douce valent à la crevette d'innombrables amateurs. La multiplication des élevages fait baisser le prix du marché, de telle sorte que plus rien ne s'oppose au triomphe de ces crevettes.



"Reproduction :

Si l'on questionne des éleveurs maîtrisant parfaitement la reproduction de cette espèce, leurs indications sur les conditions dans leurs bassins divergent aussi de manière sensible. Si la reproduction des crustacés devait s'avérer problématique, on peut tenter de l'encourager en modifiant la température, la durée et l'intensité de l'éclairage, la fréquence des changements d'eau ou de l'alimentation. Les plus grandes précautions sont à prendre lors du déplacement de crustacés juvéniles, ces derniers étant à ce stade particulièrement sensible à des conditions inapropriées ou à des variations trop brutales.

Le groupe de départ d'un élevage en aquarium doit être composé d'au moins 15 à 20 crustacés. Les aquariums d'une capacité de 20-30 litres conviennent parfaitement. Mâles et femelles atteignent une longueur de 1.5 à 2.5 cm et peuvent vivre jusqu'à un an et demi. Un nettoyage fréquent de l'aquarium favorise avec certitude la reproduction des crustacés. Les femelles se promènent avec leurs œufs jusqu'à l'éclosion. Leurs orifices génitaux sont situés sur la face inférieure de l'abdomen, entre les pattes natatoires (pléopodes). Les crevettes s'accouplent directement âpres la mue de la femelle, tant que sa carapace n'est pas encore durcie. "

"La femelle prête à l'accouplement est retournée avec précaution sur le dos par le mâle qui, à l'aide des pattes intérieures (endopodes) de sa première paire de pattes natatoires transformées en organes d'accouplement, dépose près de l'orifice génital de la femelle un petit sac de sperme enveloppé dans une masse gélatineuse. L'expulsion des œufs par les ovaires a lieu a quelques heures âpres l'accouplement. Les œufs sont fécondés dès leur sortie puis fixés par la femelle au niveau des pattes natatoires (situées sous l'abdomen) dont les mouvements fréquents veillent à leur alimentation en eau chargée d'oxygène. L'importance de la ponte varie en fonction de l'âge et de la taille des crustacés ; elle se situe entre 15 et 50. Les œufs non fécondés sont rejetés âpres quelques jours. La durée d'incubation varie selon la température de l'eau entre 3 et 4 semaines. "

"Des œufs sortent de petites larves qui, chez les crevettes abeilles et leurs variantes de couleur rouge, sont adaptées des l'éclosion à une vie sur le sol et ressemblent déjà énormément à leurs géniteurs par la forme et la couleur. Si les jeunes crevettes venaient à disparaître malgré des conditions (valeurs de l'eau) appropriées, il se peut qu'elles soient aspirées par l'appel puissant à l'entrée du filtre et entraînées à l'intérieur de celui-ci. Une solution simple consiste à revêtir l'entrée du filtre (ou l'intégralité filtre pour les filtres intérieurs) avec un bas en Nylon.
Les filtres intérieurs à air, largement utilisés en aquariophilie il y a quelques années, s'avèrent ici être le système idéal. "

"Outre leur faible effet aspirant, la pompe a air veille à une bonne oxygénation de l'eau. Entre les phases de reproduction, les femelles intercalent toujours des phases de repos pouvant durer 3/4 semaines environ avant une nouvelle ponte. Dans les biotopes naturels de la chine du sud, le cycle de reproduction suit celui des saisons. Les femelles portent rarement d'œufs durant les mois d'hiver frais. La période de reproduction des crevettes débute au printemps, avec le réchauffement de l'eau. Les femelles se distinguent des mâles par des segments plus larges et plus bas sur les cotés de l'abdomen qui semble chez les mâles plutôt mince et plus pointu."


Chris lukhaup et werner klotz traduit de l'Allemand par Barbara fournerez

Je précise qe je ne m'attribue en aucun cas ce texte et que si je l'ai retapé sur ce post c'est pour le mettre a la disposition du plus grand nombre et pour, quelque part, pousser les gens a aller voir le "vrai" article qui est bien plus beau et explicite car plein de photos.


Dernière édition par le Sam 27 Jan - 19:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crevettesh2odouce.naturalforum.net
Popi
Crevette padawan
Crevette padawan


Masculin
Nombre de messages : 35
Age : 44
Localisation : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Aquarium a la maison du mois de décembre 2006   Dim 7 Jan - 22:22

Merci bien de cette article bien interessant surtout les conditions chimiques de leur lieu d'origine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cnedra
Crevette padawan
Crevette padawan


Féminin
Nombre de messages : 33
Localisation : allemagne
Date d'inscription : 16/03/2007

MessageSujet: Re: Aquarium a la maison du mois de décembre 2006   Dim 8 Avr - 14:58

merci, ça répond tout à fait à plusieurs questions que je me posais hier Smile notamment la position de reproduction Wink et ça me rassure aussi sur mon pH d'eau de conduite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aquarium a la maison du mois de décembre 2006   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aquarium a la maison du mois de décembre 2006
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un membre d'aqua35 dans la revue l'aquarium à la maison
» L'Aquarium à la maison n°81 - septembre/octobre 2010
» L'aquarium à la maison n° 71
» hors série n° 13 l'aquarium à la maison
» Article sur la revue Aquarium à la Maison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crevettes d'eau douce :: Divers :: Revue de presse-
Sauter vers: